Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 08:50

Dans bien des cas je suis souvent naïf (ben oui je suis socialiste). Mais je ne pensais pas que les patrons de France Intox auraient la bassesse de virer le camarade Porte et le brailleur Guillon.

 

 

Je n'y croyais pas parque ces deux troublions des ondes hertziennes, bien qu'ils irritent surement une partie des auditeurs, ils rassemblent derrière eux une masse de personnes qui pensait trouver sur Inter un havre de paix, où tout le monde pouvait critiquer et parfois rire des déboires politiques de nos dirigeants.

 

Je n'y croyais pas parce que j'avais le souvenir d'un Jean-Luc Hees connu pour sa bienveillance envers les comiques au ton politique.

 

Je n'y croyait pas parce que j'avais le souvenir de Philippe Val formant avec Font un duo étonnant, se foutait des grands de ce monde, utilisant insultes et jeux de mots à gogo tout ça pour faire rire le chaland...

 

 

 

Je n'y croyais surtout pas lorsque je savais que Val avait repris Charlie Hebdo et ses dessinateurs pas toujours très catholiques (ni musulmans), où les Riss, Charb et Sattouf n'hésitaient pas à croquer Sodome et Gomorrh dans toutes les positions.

 

64441_val-charlie-hebdo-une.jpeg


 

Je croyais aussi que Demorand défendrait ceux qui font une partie de la renommée de la Matinale, lui qui s'était fait là tête de gondole de la maison de la radio avec pour slogan la Différence....

 

La Différence c'était donc ça : un licenciement un bonne et due forme, aux yeux de tout le monde et sans autre explication que l'ego des deux presidend (inter et radio France) à moins que ce ne sois un autre président, plus petit celui là qui se cache derrière tout ça.

 

franceinter.gif

 


J'ai mal à mon transistor...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jules Aimé - dans Jules aime :
commenter cet article

commentaires